Newsletter

Primeurs 2016 Vieux Millésimes
Commentaires Primeurs 2012

Commentaires Primeurs 2012

LA LETTRE SUR LES PRIMEURS 2012

Sauternes

En 2012 la région a produit assez peu de vins. Rieussec et Yquem ont décidé de ne pas proposer ce millésime. La qualité n’est pas seule en cause, le marché étant déjà bien approvisionné en millésimes antérieurs.

Les vins dégustés ont en commun un faible niveau aromatique. Ils pourront être bu assez jeune.

Nous avons beaucoup aimé :

Sigalas Rabaud, Rabaud Promis, Guiraud, la Tour Blanche.

Nous avons aimé :

De Myrat, Rayne Vigneau, Lafaurie Peyraguey, Doisy Daene mais le 2011 est meilleur.

Peu convaincant :

Doisy Védrines, Clos Haut Peyraguey, de Malle, Coutet, Broustet, Nairac.

Saint Estèphe

Nous avons aimé :

Montrose, Cos d’Estournel, Marquis de Calon.Petit Bocq sur les fruits rouges, croquant, belle finesse, Cos d’Estournel Blanc avec de la fraîcheur, des fruits frais, Dame de Montrose, Pagode de Cos, Meyney, Lilian Ladouy, croquant, belle finesse.Haut Marbuzet, Goulée.

Peu convaincant :

Ségur de Cabanac.

Saint Julien

L’appellation a produit des vins faciles à boire.

Nous avons beaucoup aimé :

Talbot , beau nez assez puissant pour le millésime, Ducru Beaucaillou avec une petit récolte à 30 hl/ha, l’une des plus faibles des 25 dernières années.

Nous avons aimé :

Léoville Las Cases, discret et peu expressif, Beychevelle, Croix de Beaucaillou, le Petit Lion, Clos du Marquis, Gloria, Branaire Ducru, Gruaud Larose, Lagrange, Saint Pierre.

Peu convaincant :

Léoville Poyferré et Barton, Lalande Borie.

Margaux

La grande réussite :

Margaux, beaucoup de fraîcheur, de nervosité, de fruit et de complexité, le plus réussi des premiers du Médoc.

Nous avons beaucoup aimé :

Palmer, belle homogénéité.

Pavillon blanc, très beau fruit de kiwi, litchi.

Pavillon Rouge, Alter Ego, Lascombes, du Tertre.

Nous avons aimé :

Giscours, Marojalia, Cantenac Brown, Rauzan Segla, Labegorce, Malescot Saint Exupéry, Marquis de Terme, Desmirail, Brane Cantenac, Prieuré Lichine, d’Angludet, Ferrière.

Peu convaincant :

Rauzan Gassies, Kirwan, Dauzac.

Pauillac

Beaucoup de vins sur la réserve.

Nous avons beaucoup aimé :

Mouton Rothschild, fin en bouche, tendu, ciselé, fruits frais.

Pontet Canet sur la retenue par rapport aux 3 derniers millésimes.

Pichon Baron, Grand Puy Lacoste, Lynch Bages.

Lafite d’une grande discrétion…

d’Armailhac, beau vin !

Nous avons aimé :

Clerc Milon, Petit Mouton, Pichon Comtesse, Duhart Milon, Pedesclaux, Carruades de Lafite, Grand Puy Ducasse, Haut Bages liberal, Croizet Bages.

Peu convaincant :

Lynch Moussas.

Médoc, Moulis, Listrac

Nous avons beaucoup aimé :

Poujeaux, belle réussite, en net progrès.

Haut Condissas, Clos Manou

Nous avons aimé :

Sociando Mallet, Belle Vue, Rollan de By, Chasse Spleen.

Peu convaincant :

Cambon la Pelouse, la Tour Carnet, de Gironville, Siran.

Saint Emilion

Les vins les plus réussis sont tendus, sur les fruits frais, charmeurs et nerveux avec un bel équilibre et une bonne acidité à l’image des vins d’Alain Vauthier.

La grande réussite :

Ausone, de la pureté, des fruits croquants, une belle complexité aromatique.

Nous avons beaucoup aimé :

La Mondotte, Pavie, Pavie Macquin, belle réussite, Clos Fourtet, beaucoup de classe !, Beauséjour Duffau Lagarosse, Troplong, Mondot, Beauséjour Bécot, Figeac.

Cheval Blanc avec une belle harmonie mais un manque de typicité.

Angélus, techniquement bien fait, Chapelle d’Ausone, Moulin Saint Georges, Monbousquet blanc, Rol Valentin, L’Arrosée, Clos de l’Oratoire, Bellefont Belcier, Larcis Ducasse.

Nous avons aimé :

Carillon de l’Angélus, La Clotte, Bellevue, Canon, Pavie Decesse, Laroze, de Pressac, de Fonbel, Petit Cheval, Bellevue Mondotte, Canon la Gaffelière, la Tour Figeac, Monbousquet, Balestard la Tonnelle , la Gaffelière, Laroque, la Dominique, Moulin du Cadet, Fleur Morange Mathilde, Clos Saint Martin, Barde Haut, Fonroque, Fonbrauge, Gracia, Grand Corbin Despagne, Franc Mayne, Le Prieuré.

Peu convaincant :

Soutard, Grand Mayne, la Fleur Morange, Grand Pontet, la Couspaude, Dassault.

Pomerol

Les vins les plus réussis, présentent un bel équilibre, une belle fraîcheur, ils sont nets, tendus, sur le fruit. Ce secteur a particulièrement réussi ses 2012.

Nous avons beaucoup aimé :

Vieux Château Certan, très merlot (85%); proche du 1985 selon le propriétaire. Particulièrement goûteux et savoureux, l’ensemble est tendu, racé, complexe et séduisant. L’une des réussites du millésime.La Conseillante (le 2006 servi au déjeuner était très plaisant), Gazin, 100% merlot, nez discret belle définition, Clinet.

Nous avons aimé :

Beauregard, la Petite Eglise, la Croix de Gay, Rouget, Nénin, Feytit Clinet, , la Pointe, la Cabanne.

Peu convaincant :

Petit village.

Nous n’avons pas goûté :

L’Evangile, le Gay, Eglise Clinet.

Les Pessac Léognan et Graves :

En rouge

Nous avons beaucoup aimé :

Pape Clément.

Mission Haut Brion, Haut Brion, Les Carmes Haut Brion,

Nous avons aimé :

Chevalier, Chantegrive, Bouscaut, Smith Haut Lafitte, Malartic Lagravière.

la Chapelle de la Mission, Carbonnieux, Clarence de Haut Brion, Reynon.

Peu convaincant :

De Fieuzal, Larrivet Haut Brion, Haut Bergey.

Les Côtes de Bordeaux et autres Bordeaux

Nous avons beaucoup aimé :

Alcée, Bouscat Porte de l’Am, Montlandrie, Les Cruzelles, Domaine de l’A.

Nous avons aimé :

Bouscat Gargon, Fleur de Bouard, Puygueraud, beau vin, la Prade, Moulin Haut Laroque, la Chenade.

Courteillac, la Vieille Cure, De franc Cerisiers, Dalem, d’Ailguilhe, nez un peu sur-mûrit.

le Pin Beausoleil, Siaurac, Reignac.

Peu convaincant :

Marjosse

Déroulement de la campagne

Une grande partie des sorties est attendue en Avril et début Mai.

Quant aux prix, des tarifs très proches des 2008 seraient souhaitables afin de tenir compte de la qualité du millésime et de la situation économique.