Carillon d’Angélus 2019

St Émilion

Primeur

2019

Vin rouge

Bientôt Disponible

Pour être informé lorsque ce vin sera disponible, cliquez ici

Carillon d’Angélus est un vin produit sur le terroir du célèbre Château Angélus est un 1er grand cru classé A de l’appellation Saint-Emilion. Ils ne sont que 4 à l’être avec Ausone, Cheval Blanc et Pavie.

Le vignoble d’Angélus se trouve au centre d’un amphithéâtre naturel que les trois églises de Saint-Emilion dominent. On pouvait entendre les cloches sonner l’angélus le matin, à midi et le soir. Elles rythmaient la journée de travail, dans les vignes et au village. Une cloche sera alors reproduite sur l’étiquette de ce grand cru classé qu’est Angélus, afin de s’en souvenir.

C’est à la fin du 18ème siècle, en 1782, que Jean de Boüard de Laforest, garde du corps du Roy, s’installe à Saint-Emilion en tant que vigneron au château Mazerat, voisin aujourd’hui d’Angélus. Au début du 20ème siècle, Maurice de Boüard de Laforest hérite du domaine viticole. Très intéressé par le monde de l’œnologie, il l’agrandit en y ajoutant notamment en 1920 un enclos de trois hectares, nommé l’Angélus. Il continuera de se développer jusque dans les années 1970, où il atteindra la surface qu’il occupe aujourd’hui.

Le célèbre consultant et oenologue Hubert de Boüard de Laforest (propriétaire également de La Fleur de Boüard) prend la direction du Château Angélus, la propriété de famille, en 1985. Il sera rejoint par son cousin Jean-Bernard Grenié au millésime 1987, puis par sa fille Stéphanie de Boüard-Rivoal au millésime 2012. C’est elle aujourd’hui qui incarne le Château Angélus.  Elle est la troisième femme sur 8 générations à en prendre la direction générale.

C’est d’ailleurs en 1987 que Carillon d’Angélus fait son apparition. Initialement reconnu comme le second vin du Château Angélus, il s’affranchit au fil des millésimes de ce titre pour devenir un château à part entière. Sa qualité ne cesse de s’améliorer, avec un grand vin qui est de plus en plus structuré, de plus en plus profond. Signe important, la surface qui est consacrée à Carillon d’Angélus a doublé. Elle atteint maintenant 17 hectares de vignes, entretenus avec le plus grand soin. Un nouveau chai entièrement dédié à sa production et sa vinification a par ailleurs été construit à Saint-Magne de Castillon. Les cuves tronconiques inversées et gravitaires permettent de réaliser une vinification parcellaire. Le nouveau millésime profite ensuite d’un passage dans le chai d’élevage, au sein de barriques de chêne dont 60% sont neuves. Il dure 16 mois.

L’association du merlot et du cabernet franc donnent une belle dégustation. Le vin est gourmand et élégant. Des notes de fruits frais et bien mûrs apparaissent. Les tanins sont serrés et soyeux.

L’AOC de Saint-Emilion, dont le vignoble est classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, nous offre de grands vins à découvrir et déguster à nouveau, comme Château Bellevue, Château Canon la Gaffelière, Château Figeac, Château la Dominique ou encore Château la Mondotte.

Les pépites