Reserve de la Comtesse 2019

Pauillac

Primeur

2019

Vin rouge

Bientôt Disponible

Pour être informé lorsque ce vin sera disponible, cliquez ici

La Réserve de la Comtesse est le second vin du château Pichon-Longueville Comtesse de Lalande. C’est un 2ème cru classé de l’appellation Pauillac.

Né du partage du domaine Pichon-Longueville en 1850 (d’un côté Pichon Baron et de l’autre Pichon Comtesse), le Château Pichon-Longueville Comtesse de Lalande (pour les amateurs, dit Château Pichon Comtesse) possède la particularité de s’étendre jusque sur la commune voisine de Saint-Julien Beychevelle (AOC Saint-Julien). Cette propriété viticole profite d’un climat favorable offert par la proximité avec l’estuaire de la Gironde.

Frédéric Rouzaud et sa famille (propriétaires de la Maison de champagne Roederer), qui en sont devenus propriétaire en 2007, assure la continuité de l’esprit des femmes qui ont vinifié ces vins depuis de multiples décennies. Leur souhait est ainsi de maintenir la constance des vins produits et de continuer à produire chaque millésime des grands crus encore meilleurs pour le plaisir de leur clientèle.

Le vignoble de Pichon-Longueville Comtesse de Lalande s’étend sur 85 hectares de vignes. 11 hectares se trouvent sur la commune de Saint-Julien, ce qui donne aux vins un raffinement très remarquable. Il bénéficie d’un terroir constitué de graves garonnaises sur argile.

Son encépagement est composé de 45% de cabernet sauvignon, de 35% de merlot, 12% de cabernet franc et de 8% de petit verdot.

Lorsque nous dégustons les différents millésimes, nous trouvons un nez profond sur des arômes de fruits rouges. En bouche, le vin est droit et velouté, avec une belle matière. La longueur est bonne.

Ce second vin se veut plus accessible à la fois d’un point de vue tarif, mais également gustativement. Il peut se boire rapidement, contrairement au premier vin, le Château Pichon-Longueville Comtesse, qui est un vin de garde.

N’hésitez pas à découvrir aussi en AOC Pauillac le Château Pédesclaux, Lacoste Borie, Grand-Puy Lacoste, Clerc Milon ou encore le Château d’Armailhac.

Pour la culture, l’appellation Pauillac tire son nom du village portuaire. 18 crus classés du Médoc du classement de 1855 figurent sur ses terroirs, ce qui confère à ce vignoble une très grande renommée dans le monde du vin, au fil des millésimes. Le village est en quelques sortes devenu la capitale du Médoc viticole, grâce notamment à des châteaux comme Lafite, Latour ou Mouton Rothschild. Elle fait également parler d’elle grâce à des vignerons innovants comme à Pontet-Canet ou encore Lynch-Bages.

 

Les pépites