Château Laroque 2018

St Émilion

26.50HT

La bouteille de 0.75L

Primeur

2018

Vin rouge

  • Note W. Advocate : 95-97/100
  • Note J. Suckling : 93-94/100

Se situant à Saint Christophe des Bardes, nous découvrons le Château Laroque. Il se trouve en appellation Saint Emilion et est un Grand Cru Classé de l’AOC.

L’histoire de ce vignoble qui prend ses racines au début du XIIème siècle est très agîtée, jusqu’à ne laisser qu’une seule jolie tour comme mémoire pour la reconstruction entière du Château Laroque au XVIIème siècle. Déjà en place à cette époque, l’exploitation viticole ne résistera malheureusement pas aux enchainements de crises économiques, de guerres et de maladies affectant gravement les vignes. Elle disparaitra ainsi aux prémices du XXème siècle.

L’année 1935 marquera un véritable changement dans l’historique viticole du Château Laroque. En effet, la famille Beaumartin s’en porte alors acquéreur et souhaite redonner au vignoble ses lettres de noblesse : ces grands vins. A seulement environ 1 kilomètre de Saint Emilion, les Beaumartin replantent ainsi 40 hectares de vignes en 1962. Dans ce soucis d’excellence pour ces crus du bordelais, ils s’entourent de Bruno Sainson en 1982. Il est alors chargé de manager l’ensemble des vignes et du chai de ce grand cru classé. Son travail sans relâche permettra à Laroque de sérieusement gagner en qualité et en reconnaissance sur ces vins. Le travail à la vigne et la vinification ont été durement surveillés.

Pendant 20 ans, Bruno Sainson sera le représentant de la famille sur l’exploitation viticole. Arrivera ensuite Xavier Beaumartin, en 2004, en tant que gérant de Château Laroque. La famille s’implique ainsi davantage.

Ce n’est qu’au bout de 33 ans que Bruno Sainson arrêtera pour céder sa place à David Suire (ancien des Château Beauséjour Duffau Lagarosse et Larcis Ducasse). Le premier millésime qu’il vinifiera sera le 2015.

Pour l’anecdote, Château Laroque est la propriété viticole de l’AOC Saint Emilion avec le plus grand vignoble. Son terroir, exploité par 61 hectares de vignes, s’étend sur des sols argilo-calcaires reposant sur un plateau calcaire à astéries. Cependant, tous ne seront pas utilisés dans la production du Grand Vin grand cru classé, puisque 30 hectares seulement du vignoble sont consacrés à sa production et à sa vinification. Âgées en moyenne de 42 ans, les vignes se trouvent sur des plateaux et des pentes bien exposées : les premiers au levant, et les seconds au couchant.

Toutes les vendanges se font ici à la main. En effet, ils opèrent ainsi un premier tri des raisins les plus qualitatifs. Constitué de 87% de merlot, de 11% de cabernet franc et de 2% de cabernet-sauvignon, sur le vignoble ce sont d’abord les merlot qui sont récoltés, puis les cabernets francs. Une fois déposée au chai, la vendange est mise en cuve pas gravité en baies intactes. De manière parcellaire, la vinification se passe dans de petites cuves de béton, pour ensuite laisser place à un élevage à la fois en barriques et en foudres de chêne. Le nouveau millésime à venir va ainsi en profiter pendant 12 mois.

En dégustation, ce Château Laroque 2018 s’affirme comme un excellent rapport qualité/prix. Le nez nous propose des notes de cerises, des arômes de myrtilles et de mûres. En bouche, le fruit est croquant, le vin est corsé avec une matière dense avec une très belle fraicheur. La finale est très longue et intéressante.

Saint Emilion dispose de beaucoup de vins de très bon rapport qualité/prix, comme Laroque, mais aussi Côte de Baleau ou encore La Clotte.

Les pépites