Château Meyney 2019

St Estèphe

Primeur

2019

Vin rouge

Bientôt Disponible

Pour être informé lorsque ce vin sera disponible, cliquez ici

Le Château Meyney est un grand vin de l’appellation Saint-Estèphe.

Le Château Meyney est indéniablement l’une des plus anciennes propriétés du Médoc. En 1662, les propriétaires en étaient les Pères Feuillants, artisans des premières plantations. Le domaine demeura pendant plusieurs années entre les mains de la famille Luetkens avant d’être racheté en 1919 par Désiré Cordier, fondateur de la maison « Cordier », négoce en lorraine. Par cet achat il désire alors étendre son portefeuille de propriétés dans le vignoble bordelais.

Grâce à ce propriétaire puis Cordier-Mestrezat en 2000, le Château Meyney, non classé en 1855, sera reconnu pour ses grands vins comme un « Cru Bourgeois Supérieur ».

C’est en 2004 que la propriété viticole connaitra un nouveau virage. Suite à des difficultés financières, Cordier-Metzerat se voit dans l’obligation de céder Meyney à CA Grands Crus, une branche du Crédit Agricole. Ils sont également propriétaires du Château Grand-Puy Ducasse. Dès ce moment, un grand plant afin d’optimiser la production est mis en place. La directrice technique Anne Le Naour s’entoure ainsi de Denis Dubourdieu, célèbre oenologue propriétaire des châteaux Haura, Doisy Daene ou encore Clos Floridène.

Le Château Meyney, voisin du fameux château Montrose, se trouve sur très belles croupes silico-graveleuses au dessus de la Gironde. D’un seul tenant, les 51 hectares de vignes sont plantés avec les cépages suivants : Cabernet Sauvignon 60%, Merlot 30% et Petit Verdot 10%. Âgées en moyenne entre 35 et 40 ans, avec une forte densité de plantation (7 500 pieds/hectare de vignes), cela assure une grande qualité lors des vendanges. Tout est fait au vignoble dans l’optique de minimiser au fur et à mesure l’intervention de l’homme. C’est cultivé de façon traditionnelle.

Cette propriété viticole connait un réel renouveau et cela se perçoit nettement en dégustation. Les vins sont puissants avec des tanins très présents. Ils sont racés et présentent un nez souvent sur les arômes de fruits noirs, fumés. La finale est très jolie.

L’AOC Saint-Estèphe jouxte l’appellation Pauillac. Son histoire est marquée par ces très grands crus. Elle en compte notamment 5 qui ont été classé lors du classement de 1855 : Cos d’Estournel, Montrose, Château Calon Ségur, Cos Labory ou enfin Lafon-Rochet. Mais d’autres se distinguent également depuis, comme Château Haut Marbuzet, Château Petit Bocq ou encore Château Phélan Ségur.

Les pépites