Vieux Château Certan 2018

Pomerol

250.00HT

La bouteille de 0.75L

Primeur

2018

Vin rouge

  • Note W. Advocate : 97-100/100
  • Note J. Suckling : 99-100/100

Livraison des vins en primeur début 2021

Les autres millésimes de Vieux Château Certan

L’un des plus anciens grands crus de l’appellation Pomerol a été créé au début du XVIème siècle. C’est la famile Demay qui est à l’origine du célèbre Vieux Château Certan.

L’aspect visuel des bâtiments de la propriété n’a pas évolué depuis les investissements consentis par Charles de Bousquet, qui a racheté Vieux Château Certan en 1858. Ce sera le négociant Georges Thienpont qui, en 1924, prendra la suite en rachetant le domaine viticole. Il était alors négociant en vin dans les Ardennes flamandes. C’est là la première entrée de la famille Thienpont sur le vignoble bordelais.

Alexandre Thienpont, actuel gestionnaire de Vieux Château Certan pour le compte de la famille, a une forte envie de produire de très grands vins. C’est pourquoi il souhaite avoir un travail à la vigne très précis, avec notamment une maîtrise de la maturité des raisins. Les vendanges sont ainsi faites manuellement pour effectuer un premier tri. La récolte une fois amenée au chai est mises en cuves afin que la fermentation se réalise. S’en suit alors une vinification souhaitée très précise par les propriétaires de Vieux Château Certan. Le futur millésime est alors bichonné.

Le vignoble représente une surface de 14 hectares de vignes d’un seul tenant. Le terroir lui, est d’une grande variété de nuances. Les sols sont constitués d’une partie très argileuse plantée majoritairement de merlots (70%), d’une partie argilo-graveleuse plantée de cabernets francs (25%) et d’une partie très graveleuse plantée de cabernets sauvignons (5%).

Vieux Château Certan 2018 est un assemblage de 70% de merlot et 30% de cabernet franc. Les rendements sont de 40 hectolitres par hectare. Le vin a un pH de 3,78, un taux d’alcool de 14,4 % et un IPT (indice de polyphénols totaux) de 77. En dégustation, c’est encore un coup de cœur  D’un grenat-pourpre moyen à profond – il a une couleur très vive – il dérive sans effort hors du verre avec des parfums merveilleusement intenses et bien délimités de roses rouges, de framboises noires, de kirsch et de thé avant que les fruits noirs puissants et profonds n’entrent en scène : prunes cuites, myrtilles sauvages, réglisse et mûres en fusion avec des touches de boîte à cigare, de bâton de cannelle, de tapenade et de truffes. Corsé, riche, dense et révélateur, couche après couche de fruits rouges et noirs avec une incroyable palette d’étincelles florales et épicées, il possède un haut niveau de tannins super mûrs, incroyablement fins, veloutés et doux et une fantastique fraîcheur (pas seulement de l’acide mais aussi des fruits brillants et croquants). La finale est très longue, merveilleusement étagée, et avec une telle luminosité du fruit, la fin est presque électrique. Incroyable.

AOC Pomerol :

L’appellation Pomerol se trouve dans la région du Libournais. Elle forme un plateau au dessus de l’Isle, affluent de la Dordogne. Elle est notamment célèbre pour l’un de ses vins connu dans le monde entier, le Château Pétrus. Cette AOC n’a pas été incluse dans le classement de 1855, contrairement aux appellations des Graves et de Saint-Emilion. Cependant, sa réputation n’en est pas moins prestigieuse pour autant. Pomerol, dont le nom vient du village, représente un vignoble de 770 hectares de vignes.

Sur ces terroirs, le merlot est le cépage roi. En effet, il s’adapte merveilleusement bien aux sols argileux du secteur. C’est à lui seul 80% de l’encépagement. On lui prête souvent comme accompagnateurs le cabernet franc, le cabernet sauvignon et le malbec.

Pomerol est ainsi une appellation qui produit des vins en mesure d’être dégustés jeunes, mais avec une forte capacité de garde.

Vous y trouverez Château Clinet, Château Gazin, Château L’Evangile ou encore Château La Conseillante.

Les pépites