Château Montrose 2019

St Estèphe

112.00HT

La bouteille de 0.75L

Primeur

2019

Vin rouge

Comment Château Montrose a-t-il obtenu son nom ? Selon la légende locale, lorsque la bruyère était en fleur, les coteaux devenaient roses. Avec le temps, les marins sur la rivière ont appelé la région le Mont Rose. À l’époque, le domaine était connu sous le nom de La Lande de l’Escargeon. En 1778, il est revendu à Etienne Théodore Dumoulin. En 1880, un petit village a été créé sur le terrain de Château Montrose.

C’est en 2006 que Martin et Olivier Bouygues font l’acquisition du Château Montrose, 2ème cru classé du Médoc. Ils succèdent ainsi à une longue dynastie Charmolüe. Ils tombèrent amoureux de ce cru grâce à leur père qui leur en faisait déguster alors. Cet achat pérennise la tradition des grands vins de ce domaine.

Le vignoble et ses 95 hectares de vignes rentrent alors dans le 21ème siècle dans un chantier colossal de rénovation qui durera de 2007 à 2013 : rénovation du château, donner à Montrose les meilleurs outils viti-vinicoles (un tout nouveau chai pour améliorer la production et l’élevage des grands vins), réduire de façon drastique l’empreinte carbone du domaine. Objectif : valoriser le terroir.Le respect des traditions viticoles et de vinification avant tout.

Les vignes sont plantées sur des sols plus lourds et argileux que ceux du sud de l’appellation.S itué sur une colline de graves profondes sur sous-sol argilo-marneux, elles descendent jusqu’à la Gironde, lui conférant ainsi un microclimat tempéré très favorable à la viticulture. La maturation y est d’ailleurs à la fois précoce et de qualité.

L’encépagement est constitué à 63 % de cabernet-sauvignon, 23 % de merlot, 10 % de cabernet franc et 4 % de petit verdot.

Nez expressif sur les fruits noirs/rouges, bouche ample et racée, très belle finale.

Cette propriété viticole produit également un second vin connu, La Dame de Montrose.

 

AOC Saint Estèphe :

L’AOC Saint Estèphe se situe à la pointe septentrionale du Haut-Médoc. Elle n’est distincte de Pauillac que par un simple ruisseau. C’est l’une des appellations les plus reconnues à l’international du vignoble bordelais. Son vignoble s’étend sur 1 230 hectares de calcaires ou de marnes à huitres. C’est une région productrice de vin rouge, basé sur les cépages typiques du bordelais. 59 000 hectolitres/an de vin sont ainsi produits.

Saint-Estèphe compte aujourd’hui 5 grands crus classés du classement de 1855. De par sa variété de sol et climatique, chacun des vins issu de cette région a ainsi son propre caractère. Ainsi, l’histoire de cette appellation est marquée par de grands vins. A l’époque, le fief de la maison noble de Calon, mieux connu aujourd’hui sous le nom de Calon-Ségur, est aujourd’hui la plus ancienne propriété du vignoble de Saint Estèphe. Par exemple, le Château Montrose, créé en 1815 et appartenant maintenant à la famille Bouygues, et le château Cos d’Estournel, célèbre pour ses chais à la décoration orientale, tous deux des seconds crus classés, ont des terroirs contrastés. Cos d’Estournel est situé sur l’une des collines les plus élevées du Médoc, alors que Montrose se situe proche du niveau de la Gironde. Ils n’ont en aucun cas le même bagage aromatique, les mêmes tanins ou encore les mêmes fruits exprimés lors de la dégustation.

Malgré son histoire compliquée, le vignoble de Saint-Estèphe produit chaque année des vins typiques. Lorsqu’on les déguste, on trouve des vins charpentés, avec des tanins bien présents. Ce sont des vins fins avec de très beaux arômes. La finale est pleine de fraicheur. A laisser vieillir afin d’avoir une bouche qui s’arrondit !

Les pépites



Voir les autres vins primeurs 2019

Les autres années : Vins primeurs 2018Vins primeurs 2017

Découvrez quelques autres primeurs 2019 :