Château Saint Pierre 2019

St Julien

39.20HT

La bouteille de 0.75L

Primeur

2019

Vin rouge

  • Note J. Suckling : 93-94/100

Le Château Saint Pierre est un 4ème cru classé du Médoc, au sein de l’appellation Saint Julien.

L’histoire viticole du Château Saint-Pierre remonte au XVIIe siècle : en 1693, les archives attestent de l’existence d’une propriété vinicole, appelée « Serançan », appartenant au marquis de Cheverry. En 1767, le baron de Saint-Pierre s’en porte acquéreur et, selon l’usage de l’époque, lui donne son nom. Il fut à la suite de plusieurs successions, morcelé et dispersé. Par chance et ténacité, en 1982, Henri Martin (déjà propriétaire du Château Gloria) a pu reconstituer la propriété et son vignoble tels que connus en 1855, année du fameux classement. Ce sont maintenant sa fille et son gendre, Françoise et Jean-Louis Triaud (ancien président des Girondins de Bordeaux, comme Henri Martin), qui dirigent le vignoble avec leurs enfants.

Les très vieilles vignes (moyenne d’âge de 50 ans) qui constituent les 17 hectares sont composées de 75 % de cabernet sauvignon, 15 % de merlot et 10 % de cabernet franc. Cela fait d’ailleurs du Château Saint Pierre le plus petit des crus classés de l’appellation Saint-Julien.

Afin d’être accompagnés, ils ont décidé d’être conseillés par Eric Boissenot, consultant pour Margaux, Mouton-Rothschild, Palmer, Latour, Lafite-RothschildPichon Comtesse, Pichon Baron, Ducru-Beaucaillou, Brane Cantenac, Léoville Barton, Léoville Las Cases ou encore Gruaud-Larose.

En dégustation, nous trouvons un nez sur les arômes de fruits frais, avec une bouche profonde et structurée. Jolie finale.

AOC Saint-Julien :

Entre les appellations Pauillac et Margaux : l’AOC Saint-Julien dans le coeur du Médoc.  Son terroir est assez exceptionnel, tout comme ceux de Margaux et de Pauillac. Il est construit de sols de graves, de marnes et de cailloux. C’est complètement propice à l’exploitation des cépages cabernet franc, merlot, cabernet sauvignon et malbec.

Malgré le peu d’hectares de vignes que cette AOC représente (c’est la plus petite appellation, puisqu’elle ne comptabilise que 910 hectares exploités (6% du vignoble médocain)), onze crus classés du classement de 1855 se situent sur son territoire, ce qui représente 80% de l’appellation. Nous retrouvons par exemple le fameux Talbot ou encore les châteaux Ducru-Beaucaillou et Beychevelle ou Château Léoville Las Cases. Ce sont des vins spécial vieillissement. En dégustation, ils sont harmonieux, fins et puissants.

Les pépites



Voir notre page des vins primeurs millésime 2019

Les autres années : Primeurs millésime 2018Primeurs millésime 2017

Découvrez quelques autres primeurs 2019 :