Château Haut-Bages Libéral 2021

5e Cru Classé

Pauillac

Vin bio
30.80HT

La bouteille de 0.75L

Primeur

2021

Vin rouge

Notes des critiques de vin :
  • Wine Advocate (Parker) : 91-93/100
  • James Suckling : 94-95/100
  • Vinous Neal Martin : 90-92/100
  • La RVF : 92-93/100
  • Decanter : 93/100
  • Jancis Robinson : 16+/20
  • Vinous Antonio Galloni : 94-96/100
  • Yves Beck : 92-94/100
  • Jane Anson : 91/100
  • Jeff Leve : 90-92/100
  • Alexandre Ma : 90-92/100

Livraison des vins en primeur au premier semestre 2024

Les autres millésimes de Château Haut-Bages Libéral

5ème cru classé de l’appellation Pauillac, voici le Château Haut-Bages Libéral 2021.

Propriétaire : Claire Villars-Lurton, sous G&C Lurton Estates, avec son mari Gonzague Lurton. Autres domaines : Ferrière, La Gurgue et Durfort Vivens.

Élevage du vin primeur Haut-Bages Libéral 2021 : en barriques de chêne, il évolue au contact de 40% de bois neuf. Cela dure 16 mois. Il y a aussi 20% du millésime qui passe en amphores.

Assemblage : 90% de cabernet sauvignon, 10% de merlot.

Primeur Haut-Bages Libéral 2021, dégustation : un vin puissant, élégant et équilibré. Des notes minérales et salines en bouche. Des tanins soutenus et bien intégrés.

Œnologue consultant : Eric Boissenot.

En bouteille, potentiel de garde : ce vin de Pauillac peut vieillir en cave plus de 10 ans.

Degré d’alcool en bouteille : 13,2%.

Viticulture :

Vous voici sur un vignoble entouré d’un côté par Pichon Baron, et de l’autre par Latour. En tout, 30 hectares le constituent. Ils reposent sur un terroir à deux facettes. La première est faite de graves profondes, tandis que l’autre est tout simplement argilo-calcaire. C’est notamment de là que les vins de Haut-Bages Libéral tirent leur note de minéralité en dégustation. En dessous, qui sert de base, c’est un sol calcaire. D’ailleurs, une partie est affleurante dans les vignes. Ici, le paysage est légèrement vallonné, ce qui offre un drainage de l’eau le plus naturel possible. Des ruisseaux présents servent d’ailleurs à évacuer tout le surplus. La vigne donne ses meilleurs fruits sur des terres pauvres, qui l’obligent à plonger dans les profondeurs. C’est le cas chez ce cru classé. Par ailleurs, l’océan Atlantique et la Gironde permettent de réguler le climat sur l’ensemble du Médoc.

Deux cépages sont cultivés par les vignerons de ce domaine : 70% de cabernet sauvignon et 30% de merlot. Ils sont plantés afin de correspondre au mieux au terroir où ils se trouvent. Le premier cité est la source de la complexité du vin, de sa structure. Le second amène la matière et le fruit ample en dégustation. Densité de plantation de 10 000 pieds/hectare.

L’âme profonde de viticultrice de Claire Villars-Lurton l’a amenée à convertir l’ensemble de l’exploitation viticole à l’agriculture biologique. La certification est obtenue au cours du millésime 2019. Aujourd’hui, c’est vers une reconnaissance de la biodynamie qu’elle s’est engagée sur Haut Bages Libéral. C’est l’une des premières exploitations viticole à le faire, comme Pontet-Canet ou encore Palmer. Depuis 2000 et sa prise de direction, elle insuffle un vrai objectif de respect de la biodiversité, de l’écosystème et de l’environnement. L’agroforesterie sera rapidement étudiée sur ce terroir, c’est certain. La stratégie phytosanitaire de ce vignoble paye.

Les raisins sont dégustés de nombreuses fois avant de lancer les vendanges manuelles de la nouvelle année. Une fois à maturité suffisante, ils sont récoltés, triés puis encuvés dans 16 cuves béton et 16 cuves inox. Elles correspondent à la gestion parcellaire, et permettent de traiter chacun cépage séparément. Les fermentations alcoolique et malolactique débutent alors. Vinification précise. Macération avec apport d’un gaz neutre pour stimuler des mouvements en douceur. Remontage d’un volume/jour. 24 jours de macération.

C’est la famille Cruse qui va sortir Château Haut-Bages Libéral de la zone d’ombre où il se trouvait en le rachetant en 1960. Grâce à elle, cette terre de vignerons va retrouver davantage sa qualité qui avait fait parler des vins jusqu’alors.

C’est en 1983 que ce 5ème cru classé change de main, et est repris par les Merlaut-Villars. Ils continuent sur la lancée donnée par les anciens propriétaires. Au cours du millésime 2000, Claire Villars-Lurton se voit dans l’obligation de reprendre en main les différents vignobles bordelais de sa famille, suite au décès de sa mère. Elle évangélise ses équipes au sujet de sa vision de la viticulture et de l’importance de la protection de l’environnement et du terroir. Elle s’entoure aussi des conseils de l’œnologue Eric Boissenot, bien connu dans le Médoc. Il travaille aussi avec Rauzan Ségla, Branaire-Ducru, Brane Cantenac, Cantenac Brown, Cos d’Estournel, Margaux, Ducru Beaucaillou, Lilian Ladouys, Calon Ségur (et donc Capbern aussi), Issan, Lafite Rothschild, Léoville Barton, Léoville Las Cases, Montrose, Sigalas Rabaud, Talbot ou encore Suduiraut.

Découvrez les toutes en cliquant ici


Voici le vin primeur Château Haut-Bages Libéral 2021

Voir notre page des vins primeurs 2021 – Les autres années : vins primeurs 2020Vins Bordeaux 2018Vins primeurs 2019Bordeaux vins de 2016Bordeaux vins de 2017Grands vins du Languedoc-Roussillon

Découvrez quelques autres primeurs 2021 :

Comprendre le système du vin primeur des grands châteaux. Nous sommes des spécialistes de la vente de vins en ligne.