Château Talbot 2019

St Julien

39.20HT

La bouteille de 0.75L

Primeur

2019

Vin rouge

  • Note J. Suckling : 94-95/100

Le Château Talbot est un 4ème cru classé du Médoc depuis 1855. Il se trouve en appellation Saint-Julien. C’est un domaine rapidement devenu incontournable, de par son histoire, mais aussi par la qualité de ses grands crus.

Le château doit son nom à un chef anglais, du milieu du XVe siècle, connu sous le nom de connétable John Talbot, comte de Shrewsbury, commandant de l’armée anglaise, qui perdit et mourut en 1453 lors de la bataille de Castillon. Cet ultime affrontement mis d’ailleurs fin à la Guerre de Cent Ans. Durant près de deux siècles, le château Talbot appartient à la famille du Marquis d’Aux de Lescout qui développe le domaine viticole.

C’est en 1918 que le vignoble connait un nouveau virage dans son histoire, et le dernier à ce jour. En effet, Désiré Cordier rachète alors le Château Talbot. Il deviendra rapidement l’un des plus gros négociants de vin de la célèbre place de Bordeaux. Il participera alors grandement à la construction de la renommée des grands vins de Talbot. C’est maintenant la 4ème génération qui pilote le domaine viticole, représentée par Nancy Bignon-Cordier. Rapidement, elle décide de s’entourer afin de continuer à maintenir la qualité des grands vins produits par le terroir, millésime après millésime. C’est pourquoi en 2019, Jean-Michel Laporte arrive en tant que directeur. Sur la gestion du vignoble, ils sont également conseillés par un duo de choc, en la personne de deux des oenologues les plus célèbres du vignoble bordelais : Stéphane Derenoncourt (consultant également pour Angélus, Pavie, Canon La Gaffelière ou encore Fombrauge) et Eric Boissenot (lui accompagne Latour, Margaux, Mouton Rothschild, Palmer, Pichon Baron, Ducru-Beaucaillou, Léoville Barton, Léoville Las Cases ou encore Gruaud Larose).

Autre point remarquable, son vignoble. Il est composé de 110 hectares de vignes, superficie extraordinaire pour le Médoc. D’autant plus qu’il ne se compose qu’en un seul tenant, ce qui l’amène aux frontières de l’appellation Pauillac. Ainsi, beaucoup de cépages concernant la production de grands vins rouges sont exploités et plantés sur un terroir constitué de fines graves d’origine Günziennes : du cabernet sauvignon (qui est en grande majorité), du merlot, puis du cabernet franc et du petit verdot. 5 hectares seulement sont consacrés à la production des fameux vins blancs du Château Talbot. Le travail apporté à la vigne est ainsi très soigné pour respecter les sols comme la vigne.

Le chai, lui, est également surprenant quant on le découvre. Il présente un gigantesque cuvier fait de bois de chêne. Les cuves sont tronconiques. Il a été choisi comme matériau de par sa capacité à vieillir et transmettre au vin de nouveaux arômes. Enfin, concernant l’élevage, le chai est également impressionnant. Plus de 1 600 barriques de chêne sont ainsi disposées, dont 50% sont neuves. Sa durée va bien sûr dépendre de la qualité du millésime qui sera vendangé.

Fidèle à l’Histoire du Château Talbot qui a toujours eu le souhait de profiter d’une grande maturité des raisins pour produire de grands vins précis et fins, ce grand cru classé a su, au fil des millésimes, séduire les amateurs et professionnels du monde du vin. Il est en plus doté sur ses vins rouges d’une incroyable capacité de garde pour vieillir sagement dans votre cave.

Tous ces efforts menés à l’entretien du vignoble, au chai, et lors de la vinification se ressentent en dégustation. Le vin ouvre sur un nez aux arômes de fruits noirs, légèrement fumé. La bouche présente une belle matière dense, concentrée et ronde. Les tanins sont fins, avec une belle longueur.

Sur ce vaste vignoble, un second vin est produit, Connétable Talbot. Mais également, nous vous invitons à découvrir le vin blanc sec, Caillou Blanc de Talbot.

D’autres opportunités pour vous faire plaisir sont possibles sur la fameuse AOC de Saint-Julien. Vous trouverez Château Beychevelle, Château Gloria, Château Lagrange ou encore Clos du Marquis.

Les pépites