conseils et services

+33(0)5 57 40 59 36
  • mon compte
  • mon panier

Alter Ego de Palmer 2020

Description

84,00 € TTC

La bouteille de 0.75 L

Un conseil : 

+33(0)5 57 40 59 36

Forfait livraison 18 € - OFFERTE à partir de 600 € d’achat et 36 bouteilles

Paiement 100% sécurisé par CB

Notes des critiques de vin

Yves Beck : 93-94/100

Bettane & Desseauve : 94/100

Jancis Robinson : 17+/20

La RVF : 93-94/100

Decanter : 93/100


Autres millésimes disponibles

  • 2021
  • 2019
  • 2016
  • 2015
  • 2008

Description

Palmer 2020 produit un second vin remarquable sur son vignoble : Alter Ego de Palmer 2020. Issu de ce 3ème cru classé depuis 1855, il se trouve sur le terroir de l'appellation Margaux.



Très rapidement, tout le terroir de Palmer est étudié à la loupe. Les sols sont prélevés et comparés, afin d'adapter la viticulture. L'équipe technique décide alors dès le millésime 2009 de faire des essais en biodynamie sur certaines parcelles de vignes. C'est en 2014 que la décision de lancer le processus de conversion des 66 hectares de vignes du vignoble en biodynamie est prise. La certification tombe pour le Château Palmer 2019. Ils font partie des premiers, avec le Pontet-Canet. D'autres suivent comme Ferrière ou La Gurgue. Le Coteau est aussi dans cette optique.

Eric Boissenot conseille les vinifications et les assemblages des nouveaux vins rouges de Palmer. Il assiste aussi Calon Ségur (et donc Capbern aussi), Grand Puy Lacoste, Talbot, Gruaud Larose, Haut Bages Libéral, Issan, Kirwan, Lafite Rothschild, Lagrange, Léoville Barton,Léoville Las Cases, Armailhac, Montrose ou encore Mouton Rothschild.

Nous retrouvons ainsi 47% de cabernet sauvignon, 47% de merlot et 6% de petit verdot qui exploitent un terroir de graves garonnaises.

 


 

Le premier millésime d'Alter Ego de Palmer est celui de 1998. Ce second vin a pour volonté d'être buvable plus jeune, mais aussi plus accessible financièrement. Il est vinifié et assemblé à partir de vignes plus jeunes, donnant des vins plus rapidement orientés vers le plaisir en dégustation.  Les vinifications des nouveaux millésimes se font par cépage et au parcellaire pour gagner en qualité et en précision.

Millésime 2020 pour Alter Ego de Palmer :

L'anecdote concerne le traitement de la vigne. Vignoble en biodynamie, il est très sensible à la météo. Alors que la pluie tombait sans cesse sur les vignes, les tracteurs n'étaient plus en mesure de passer dans les rangs tellement les sols étaient imbibés. Pour faire ce traitement primordial dans la préservation de la récolte, tous les salariés de Palmer ont travaillé à la vigne. C'est ainsi qu'ils ont traité à la main la vigne, à raison de 10 hectares par jour. Cela a sauvé une grande partie du millésime 2020.

Les vendanges manuelles se sont déroulées comme pour le grand vin entre le 15 et le 29 Septembre 2020. Les rendements ont été autour de 31 hL/Hectare, ce qui est une fourchette basse pour Palmer.

Élevage du vin dégusté en primeur :

En barriques de chêne avec moins de 40% de bois neuf. Le vin est ensuite collé au blanc d'œuf.

Assemblage d'Alter Ego de Palmer 2020 : 50% de cabernet sauvignon, 46% de merlot et 4% de petit verdot.

Dégustation d'Alter Ego de Palmer 2020 : D’une couleur profonde et sombre, la robe laisse voir un vin rouge chargé de soleil. Au nez, nous découvrons une large palette aromatique où se mêlent fruits à baie, fleurs épicées et herbes fraîches légèrement mentholées. La texture est imposante mais s’efface rapidement au profit d’un soyeux dont le terroir de Palmer a le secret. Il y a dans cet Alter Ego une jolie fraicheur et une longueur très agréable.


 


 


 


 

Un bel avenir est assurément promis à cet autre grand vin de Château Palmer.


 


 


 


 

D'autres grands seconds vins existent : La Petite Marquise 2020, Pavillon Rouge 2020, Le Petit Lion du Marquis de Las Cases 2020, Petit Mouton 2020, Le Marquis de Calon Ségur 2020 ou encore Chapelle d'Ausone 2020.

Toute l’histoire de Château Palmer débute avec le général anglais Charles Palmer. Il va créer ce vignoble. Plus tard, 4 familles rachèteront le domaine viticole (au XXème siècle) aux héritiers, à cause des guerres, du phylloxera et des différents crises économiques qui touchent le vignoble de Bordeaux. Ce sont encore aujourd’hui la famille Sichel et la famille Mähler-Besse qui sont toujours propriétaires du Château Palmer.

La qualité des vins de Palmer fera parler de la propriété lors des dégustations, notamment pour le classement des vins rouges du Médoc en 1855 où il est reconnu 3ème cru classé. Suite à la reprise du domaine au XXème siècle, d’autres grands millésimes feront date dans l’histoire du Château Palmer, comme 1961.

L’ensemble du vignoble, le chai et le cuvier sont rénovés pour doter Château Palmer d’un outil de vinification et d’assemblage digne de sa qualité.

C’est lors du millésime 2004 que les propriétaires nomment Thomas Duroux à la tête de cette exploitation viticole de Margaux. Ingénieur agronome et œnologue, il a pour obligation de continuer de développer la légende des vins de Château Palmer à travers les millésimes futurs.