conseils et services

+33(0)5 57 40 59 36
  • mon compte
  • mon panier

Château Margaux | Vin de Bordeaux achat en ligne

Château Margaux

Célèbre domaine éponyme du village sur lequel il se situe. 1er cru classé du Médoc depuis 1855, c'est l'une des plus vastes propriétés de la rive gauche. La famille Mentzelopoulos en est propriétaire depuis 1977.

Voir la suite
Pavillon Blanc second vin 2022
Pavillon Blanc second vin 2022

135,00 € TTC

Pavillon Blanc 2023
Pavillon Blanc 2023

Bientôt Disponible

Pour être informé lorsque ce vin sera disponible, Cliquez ici

Chargement...
Pavillon Rouge 2023
Pavillon Rouge 2023

Bientôt Disponible

Pour être informé lorsque ce vin sera disponible, Cliquez ici

Chargement...
Château Margaux 2023
Château Margaux 2023

Bientôt Disponible

Pour être informé lorsque ce vin sera disponible, Cliquez ici

Chargement...
Pavillon Blanc 2022

JS : 99-100

V AG : 92-94

WI LP : 93-95

James Suckling : 99-100/100

Vinous Antonio Galloni : 92-94/100

Wine Independent L.Perrotti : 93-95/100

Pavillon Blanc 2022

JS : 99-100

V AG : 92-94

WI LP : 93-95

James Suckling : 99-100/100

Vinous Antonio Galloni : 92-94/100

Wine Independent L.Perrotti : 93-95/100

384,00 € TTC

320,00 € HT

Pavillon Rouge 2022

JS : 94-95

V AG : 92-94

WA : 92-94

James Suckling : 94-95/100

Vinous Antonio Galloni : 92-94/100

Wine Advocate : 92-94/100

Pavillon Rouge 2022

JS : 94-95

V AG : 92-94

WA : 92-94

James Suckling : 94-95/100

Vinous Antonio Galloni : 92-94/100

Wine Advocate : 92-94/100

210,00 € TTC

175,00 € HT

Château Margaux 2022

JS : 95-96

V AG : 97-99

WA : 96-97+

James Suckling : 95-96/100

Vinous Antonio Galloni : 97-99/100

Wine Advocate : 96-97+/100

Château Margaux 2022

JS : 95-96

V AG : 97-99

WA : 96-97+

James Suckling : 95-96/100

Vinous Antonio Galloni : 97-99/100

Wine Advocate : 96-97+/100

768,00 € TTC

640,00 € HT

Château Margaux - La Trilogie 2019
Château Margaux - La Trilogie 2019

4 800,00 € TTC

Château Margaux 2021

JS : 97-98

V AG : 95-97

WA : 95-97

James Suckling : 97-98/100

Vinous Antonio Galloni : 95-97/100

Wine Advocate : 95-97/100

Château Margaux 2021

JS : 97-98

V AG : 95-97

WA : 95-97

James Suckling : 97-98/100

Vinous Antonio Galloni : 95-97/100

Wine Advocate : 95-97/100

480,00 € HT

Pavillon Rouge 2021

JS : 94-95

V AG : 91-93

WA : 91-93

James Suckling : 94-95/100

Vinous Antonio Galloni : 91-93/100

Wine Advocate : 91-93/100

Pavillon Rouge 2021

JS : 94-95

V AG : 91-93

WA : 91-93

James Suckling : 94-95/100

Vinous Antonio Galloni : 91-93/100

Wine Advocate : 91-93/100

170,00 € HT

pavillon blanc 2020 margaux

JS : 99-100

V AG : 94-96

WA : 94-96

James Suckling : 99-100/100

Vinous Antonio Galloni : 94-96/100

Wine Advocate : 94-96/100

Pavillon Blanc 2021

JS : 99-100

V AG : 94-96

WA : 94-96

James Suckling : 99-100/100

Vinous Antonio Galloni : 94-96/100

Wine Advocate : 94-96/100

Ce produit est épuisé
Pavillon Blanc 2020

JR : 17+

D : 97

Jancis Robinson : 17+/20

Decanter : 97/100

Pavillon Blanc 2020

JR : 17+

D : 97

Jancis Robinson : 17+/20

Decanter : 97/100

312,00 € TTC

pavillon rouge 2020 margaux

JS : 96-97

V AG : 92-94

WA : 92-94

James Suckling : 96-97/100

Vinous Antonio Galloni : 92-94/100

Wine Advocate : 92-94/100

Pavillon Rouge 2020

JS : 96-97

V AG : 92-94

WA : 92-94

James Suckling : 96-97/100

Vinous Antonio Galloni : 92-94/100

Wine Advocate : 92-94/100

222,00 € TTC

Château Margaux 2020

JS : 99-100

V AG : 98

WA : 97

James Suckling : 99-100/100

Vinous Antonio Galloni : 98/100

Wine Advocate : 97/100

Château Margaux 2020

JS : 99-100

V AG : 98

WA : 97

James Suckling : 99-100/100

Vinous Antonio Galloni : 98/100

Wine Advocate : 97/100

912,00 € TTC

Château Margaux 2019

JS : 99-100

V AG : 98-100

WA : 100

James Suckling : 99-100/100

Vinous Antonio Galloni : 98-100/100

Wine Advocate : 100/100

Château Margaux 2019

JS : 99-100

V AG : 98-100

WA : 100

James Suckling : 99-100/100

Vinous Antonio Galloni : 98-100/100

Wine Advocate : 100/100

Ce produit est épuisé
pavillon rouge 2019 margaux

JS : 96-97

V AG : 92-94

WA : 92-94+

James Suckling : 96-97/100

Vinous Antonio Galloni : 92-94/100

Wine Advocate : 92-94+/100

Pavillon Rouge 2019

JS : 96-97

V AG : 92-94

WA : 92-94+

James Suckling : 96-97/100

Vinous Antonio Galloni : 92-94/100

Wine Advocate : 92-94+/100

234,00 € TTC

margaux
Château Margaux 2009

1 080,00 € TTC

margaux
Château Margaux 2010

1 080,00 € TTC

margaux

JS : 97

WA : 95

WS : 95

James Suckling : 97/100

Wine Advocate : 95/100

Wine Spectator : 95/100

Château Margaux 2014

JS : 97

WA : 95

WS : 95

James Suckling : 97/100

Wine Advocate : 95/100

Wine Spectator : 95/100

660,00 € TTC

chateau margaux 2016 margaux

JS : 98-99

JR : 17,5

RVF : 99

James Suckling : 98-99/100

Jancis Robinson : 17,5/20

La RVF : 99/100

Château Margaux 2016

JS : 98-99

JR : 17,5

RVF : 99

James Suckling : 98-99/100

Jancis Robinson : 17,5/20

La RVF : 99/100

816,00 € TTC

Chargement...

Histoire

Au début de l'histoire de ce domaine, son nom était "la Mothe de Margaux". Nous sommes au XXIIème siècle. Le vin est loin à cette époque de faire partie de l'histoire. C'est en réalité Pierre de Lestonnac qui va sérieusement considérer l'importance que pourrait avoir la vigne sur ce terroir. C'est ainsi qu'à partir de 1572, il va s'affairer à développer ce projet sur ces sols qui voient de plus en plus la culture céréalière s'arrêter. Il est à l'époque visionnaire. 

Déjà au XVIIème siècle, un tiers de l'exploitation totale était consacrée à la production et à la vinification d'un très beau vin rouge. 265 hectares sont alors enregistrés sur l'ensemble du domaine. C'est une surface qui n'a pas évoluée encore actuellement. 

Grâce aux consommateurs hollandais et anglais, l'identité de Château Margaux va considérablement se développer. Sa qualité va rapidement être reconnue. Le régisseur Berlon va jouer un rôle. En effet, aux prémices du XVIIIème, il va être le premier à vouloir vinifier séparément les raisins rouges des blancs. Il faut savoir qu'à cette époque, le vignoble n'est pas aussi bien organisé qu'aujourd'hui. Les pieds de vignes de blanc et de rouge se mélangent sur une même parcelle. Ce monsieur va également modifier la méthode de vendange en récoltant les raisins plus tard dans la journée pour éviter une éventuelle rosée déposée dessus. Sous son influence, la qualité du terroir va également être davantage mise au centre du projet.  La fin de ce siècle verra notamment Thomas Jefferson, ambassadeur américain en France, placer le Château "Margau" comme le premier cru de Bordeaux. 

Le Château sera repris à son propriétaire lors de la Révolution Française, pour être vendu quelques temps plus tard en tant que Bien National. Mais c'est en réalité en 1801 qu'un nouveau propriétaire plein d'ambition en reprend les reines. Il construit notamment la célèbre bâtisse que nous connaissons. C'est le marquis de la Colonilla, Bertrand Douat. Il s'en sert comme d'un ascenseur social. Les bâtiments datent donc de 1810, début des travaux.Ils serviront notamment d'un côté à produire ce grand vin, et de l'autre à héberger ouvriers et ateliers divers. La distance qui les sépare de la ville de Bordeaux est alors importante : plus d'une journée de calèche. 

Napoléon III organise en 1855 la deuxième Exposition Universelle. Au cours de celle-ci, il souhaite que les vins du Médoc soient dégustés à l'aveugle afin de déboucher sur un classement. Château Margaux obtient la note de vingt sur vingt. C'est le seul ! Il est alors reconnu parmi les quatre 1ers crus classés de la Rive Gauche bordelaise. C'est en réalité une confirmation des écarts de prix de vente constatés à travers tout le vignoble depuis déjà quelques temps.

Les divers vignerons qui ont travaillé durant les siècles passés ont affronté bon nombre de maladies. Mais le mildiou, l'oïdium et surtout le phylloxera vont très gravement ravager le vignoble. Des plantations de nouvelles parcelles sont alors réalisées afin de compenser. Les jeunes vignes, produisant des raisins pas encore dignes du vin de Château Margaux, vont permettre de créer son célèbre second vin : Pavillon Rouge. Nous sommes à la fin du XIXème siècle.

Face à la demande croissante afin d'acheter les célèbres bouteilles du domaine, une innovation trouvée par Pierre Moreau va être capitale dans le développement commercial : la mise en bouteilles au château devient obligatoire en 1924. C'est une manière de prouver l'authenticité du liquide.

C'est en 1950 que la famille Ginestet parvient à racheter la totalité de ce 1er cru classé. Ce sont Fernand et son fils, Pierre, qui vont alors s'en occuper. Le fils de ce dernier, Bertrand sera lui en charge du développement de la maison de négoce familiale (c'est aujourd'hui encore l'une des plus importantes de la place bordelaise). Cependant, face à la crise des années 70 ainsi que des millésimes produits de piètre qualité, les Ginestet sont dans l'obligation de vendre en 1977 à André Mentzelopoulos, de nationalité grecque. Il va alors redoré le blason de la marque Château Margaux en lançant une vaste restructuration du vignoble ainsi que des bâtiments de production. il relance aussi la production de Pavillon Rouge et Pavillon Blanc, en travaillant davantage la sélection des raisins qui leur sont dévoués. L'élevage en barriques neuves est aussi utilisé suite à son intervention. Le premier chai enterré d'envergure sera aussi l'un de ses projets phare qu'il va mener à bien. 

Malheureusement, sa fille Corinne Mentzelopoulos doit rapidement lui succéder en 1980, suite à son décès qui ne lui permettra pas d'admirer son œuvre. Elle va alors la continuer en s'entourant de l'équipe déjà définie par son père. La demande exponentielle de grands crus bordelais à travers le monde va également participer grandement à la réussite de Château Margaux. 

2015, en plus d'être un millésime de haute facture, marque également l'inauguration d'un chai flambant neuf imaginé par Norman Foster. Le défi de s'intégrer au paysage classé monument historique depuis plus de 60 ans est réussi. De plus, il dote la propriété d'outils de haute technologie, permettant une amélioration constante de la qualité des vins. 

Aujourd'hui, un département de Recherche et de Développement accomplit un travail remarquable afin d'étudier le comportement des vignes face à des pratiques culturales changeantes (par exemple, la biodynamie). Les bouteilles sont également directement authentifiables sur le site internet du Château Margaux.

Vignoble et vinification

La butte de graves sur laquelle se développe l'exploitation viticole est hautement qualitative. Elle offre notamment un drainage naturel des sols, permettant de les faire respirer.

Environ 82 hectares sont actuellement exploités par la vigne. La plupart sert à la vinification des vins rouges, Château Margaux et Pavillon Rouge. Environ une dizaine d'hectares sont eux consacrés la production du vin blanc, Pavillon Blanc.

Tout le travail de l'équipe de vignerons est de préserver les plantes ainsi que les sols. De très nombreuses parcelles sont faites à partir du travail des chevaux. Le reste du temps, ce sont des enjambeurs qui permettent d'avoir une grande précision, notamment lors des traitements. Des produits les plus biologiques possible sont utilisés pour aider la plante à se développer sans contrainte.

Si l'exploitation viticole parvient à éviter la grêle (par miracle), elle doit cependant affronter de temps en temps le gel qui ravage le travail de toute une année. Mais Margaux jouit d'un positionnement stratégique. En effet, la butte sur laquelle il se trouve ainsi que la proximité de l'estuaire de la Gironde permettent de réguler naturellement les températures. Le froid ne stagne pas. La parcelle concernant Pavillon Blanc est elle en revanche plus sensible à la baisse des températures. C'est pourquoi depuis 1983, elle est équipée d'un système de lutte anti-gel. Cela consiste à arroser les raisins pendant toute la période où il gèle (jusqu'au lever du soleil). La glace se forme ainsi autour des baies pour les protéger. Cette décision de lancer cet outil se prend aux alentours de 3h du matin. 

Lorsque les raisins ont été vendangés à la main, ils fermentent dans des cuves de bois, concernant le vin rouge. Pavillon Blanc va directement évoluer au sein des barriques de chêne. Un élevage est aussi mené sur les trois vins.

Quand boire un Château Margaux ?

Oubliez vos bouteilles. N'ouvrir qu'en cas de grande curiosité, et si le vin a au moins quinze ans ! Sur des millésimes exceptionnels, la capacité de garde est très importante. 

Quel plat associer avec un Château Margaux ?

Peu de choses sont déconseillées. Viande rouge, gibier, volaille, fromage ... Evitez les plats en sauce à base de crème fraiche.